Dvir Gallery


Vernissage exposition personnelle de David Maljkovic

Giorgio Agamben définit la contemporanéité comme « une relation singulière avec son temps, qui y adhère et en même temps s’en éloigne ». Il ajoute qu’un individu contemporain « tient fermement son regard sur son propre temps pour en percevoir non pas la lumière, mais l’obscurité ». Ce concept est évident dans ce nouveau corpus d’œuvres et, sans doute, dans l’ensemble de l’œuvre de Maljkovic.

Ses créations se situent à la croisée des chemins : entre l’adhésion et l’anachronisme avec le présent, entre un déjà et un pas encore. Il en résulte une malléabilité ouverte du temps qui se replie sur lui-même, une existence ontologique multitemporelle qui rejoue le passé, coexiste avec le présent et prédit l’avenir. Chaque œuvre semble enveloppée dans un brouillard d’images virtuelles, guidant le spectateur à travers différents temps et espaces.

Au cœur de l’exploration du nouveau corpus d’oeuvres de David Maljkovic se trouve le désir de déconstruire le concept d’un langage de la peinture évoluant au fil du temps. Maljkovic étudie le langage de la peinture - son code pictural - comme un mélange d’éléments anachroniques et hybrides qui sautent d’une œuvre à l’autre. Ces éléments examinent la figure du peintre et la peinture elle-même comme un ensemble de règles, d’idées préconçues et d’attentes historiquement construites. Il joue avec la grammaire classique de la peinture : le chevalet, la toile, le spectre des couleurs, les motifs, la composition, le peintre et la scène ou l’objet représenté. Par ce biais, il interprète simultanément une notion romancée de la peinture et les concepts d’artiste et d’œuvre d’art.

Informations pratiques



Ven. 13 sept. 2024
12h30 à 18h



Exposition
Tout public
Gratuit - Entrée libre




Dvir Gallery

La galerie Dvir a été fondée en 1982 par Dvir Intrator afin de présenter des artistes israéliens contemporains avant-gardistes. En 1994, la galerie élargit sa représentation pour inclure dans sa programmation des artistes internationaux tels que Miroslaw Balka, Marianne Berenhaut, Douglas Gordon, Latifa Echakhch et Lawrence Weiner. En 2013, la galerie Dvir a combiné ses trois espaces distincts dans un bâtiment de cinq étages, le premier du genre à Tel Aviv.

En 2016, la galerie a ouvert sa première porte d’entrée vers l’Europe avec une succursale à Bruxelles, qui renforce et développe la relation existante avec la communauté artistique internationale.

En 2022, à l’occasion de son 40e anniversaire, la galerie a ouvert un espace à Paris, au cœur du quartier historique du Marais, soulignant les liens particuliers et la connexion que la galerie entretient, depuis ses débuts, avec le milieu culturel français, en collaborant avec des artistes, des institutions et des collections privées.


Dvir Gallery
13, rue des Arquebusiers, 75003 Paris
SITE WEB