Installation

À soi-même

Oliver Vadrot et Sébastien Roux
Samedi 04 Sept
  • 14h00 > 19h00
Dimanche 05 Sept
  • 14h00 > 18h00

Archives Nationales

Tout public

Accès libre dans la limite des places disponibles

En raison d’une panne électronique, les Archives nationales sont malheureusement contraintes d’annuler la présentation de l’installation A soi-même durant le festival des Traversées du Marais. Sa présentation est reportée à une date ultérieure qui sera prochainement communiquée.

À soi-même est une installation sonore destinée à l’espace intérieur d’une bibliothèque ou d’un lieu d’archives ou de mémoire. Elle se présente comme un habitacle confortable qui invite à l’écoute d’une sélection de journaux intimes. Sa forme extérieure comme intérieure évoque un voyage dans le temps. L’indexation des textes se fait par la date, et l’écoute débute toujours par un extrait correspondant à celle du jour.Ainsi, le visiteur se présentant un 6 décembre, pourra entendre le journal de Paul Gauguin du 6 décembre 1895 (extrait de Oviri, écrits d’un sauvage). Un visiteur venant le lendemain 7 décembre, entendra celui de André Gide, daté du 7 décembre 1921. Ensuite, le visiteur est invité à explorer, s’il le souhaite, les dates passées, en remontant le temps, jour par jour.

Le corpus constitué par ces extraits est issu de textes autobiographiques datés, sur une période de plus de 1000 ans, du Journal de Murasaki Shiki­bu (1008 à 1010 après JC) aux années 2000. Les diaristes ont des activités et des origines géographiques très diverses.La fonction du journal elle-même varie : moments de vie des plus banals au plus intimes, considérations philosophiques, carnets de bords. A ce corpus seront rajoutés pour l’occasion des extraits de journaux conservés aux Archives nationales.